Le logiciel libre en milieu scolaire selon Stallman

La migration vers les logiciels libres dans les écoles est un sujet qui est de plus en plus discuté à travers non seulement la communauté informatique, mais aussi dans les différents gouvernements. En faisant quelques recherches, je suis tombé sur un article de M. Richard Stallman au sujet de cette problématique qu’est le monopole des logiciels propriétaires dans les instituts académiques à travers le monde.

Je vais donc faire un compte rendu des propos de M. Stallman afin que vous ayez une vision globale de l’opinion et des idées de ce dernier.

Selon M. Stallman, le logiciel libre est un outil fondamental dans l’éducation de la société et de ses citoyens: «Avec les logiciels libres, les utilisateurs ont la liberté de coopérer, de mieux diriger leur vie.» Au départ, on peut être sceptique face à ce type d’affirmation car on se demande comment le logiciel libre peut aider les gens à mieux vivre? On constate alors que l’essence du logiciel libre est le partage non seulement des droits d’utilisation et de reproduction mais aussi des connaissances qui sont impliquées dans sa conception. Richard Stallman nous fait comprendre qu’à travers l’enseignement scolaire, l’école à une mission sociale, c’est-à-dire de transmettre aux jeunes la vision d’une société forte, libre de tout monopole. La jeunesse doit comprendre qu’elle a le choix de prendre ou non la voie du logiciel propriétaire, et qu’il existe des alternatives toutes aussi performantes.

La père fondateur du projet GNU souligne que les écoles devraient sensibiliser les étudiants aux logiciels libres, comme elles le font avec le recyclage. L’étudiant qui utilise des logiciels libres durant tout sont cheminement sur les bancs d’école sera plus susceptible d’adopter le même comportement dans sa vie de tous les jours. On évite ainsi le monopole et la domination des multinationales (pour ne pas en nommer!).

Voici les diverses raisons invoquées par Stallman afin de promouvoir l’utilisation des logiciels libres dans les établissements d’enseignement:

  • Les logiciels libres sont une solution qui est souvent moins coûteuse que l’achat de licences propriétaires. On peut ainsi copier et distribuer le logiciel sur les nombreux postes à travers le campus. De plus, les pays pauvres pourront, et je cite, réduire la  »fracture numérique », cause que M. Stallman tient à cœur. La fracture numérique est en fait le phénomène de disparité d’accès aux technologies informatiques, que ce soit l’accès à une connexion internet ou simplement à un ordinateur.

  • L’avènement du libre dans les écoles permettra aux jeunes de s’intéresser au fonctionnement et à la conception des programmes. Certains pourront ainsi mettre à profit leur talent d’apprentis programmeurs et se découvriront une passion (Stallman recrute tôt!).

  • L’approche du logiciel propriétaire se résume à ceci : « le savoir que tu veux est un secret, l’apprendre est interdit ! ». Cette façon de penser garde la population dans l’ignorance technologique. L’école est supposée enseigner le partage et le savoir vivre. Dans le domaine informatique, ces valeurs se traduisent par l’accès aux codes sources et aux technologies souligne Stallman.

J’espère que l’article vous aura éclairé un peu sur le débat qui tourne autour de l’implantation d’une structure informatique libre dans les écoles à travers la planète.

Je vous invite à aller écouter un vidéo (seulement 2 minutes 30!) de Richard Stallman sur la question des logiciels libres dans les écoles. De plus, une traduction du texte de M. Stallman qui a servie à la rédaction de l’article que vous venez de lire.

Cliquez ici

Sur une note plus légère, un article sur l’implantation des logiciels libres dans les écoles russes, suite à un scandale de copies pirates du système d’exploitation de Microsoft.

Cliquez ici


Fracture numérique

Si vous voulez en savoir plus sur la fracture numérique, Wikipédia (ce cher Wikipédia!) vous propose un article très intéressant et complet sur le sujet. Je vous conseil de lire la page française et anglaise si vous voulez connaître la situation en France ainsi qu’aux États-Unis.

Cliquez ici (français)

Cliquez ici (anglais)

Cliquez ici (image haute résolution)

Il est à noter que je me suis permis de mettre quelques pointes d’humour, mais je tiens à souligner l’importance du sujet traité ci-haut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s